Comment (bien) porter les fringues de sa grand-mère ?

une-le-boudoir-comment-porter-fringues-grand-mère

Si je te dis que ta grand-mère est à la pointe de la mode, tu me crois ? Et pourtant ! Son dressing recèle des trésors vestimentaires que tu ne soupçonnes même pas. Au lieu de te ruiner dans les friperies, va donc jeter un coup d’oeil dans la penderie de Mémé : on y trouve la même odeur de vieux, cela regorge de petites pépites, c’est gratuit, et l’accueil y est des plus chaleureux « Tu reprendras une part de cake ma puce ? »
Trois kilos plus tard, ton studio embaume la naphtaline (eh non, ce n’est pas un mythe !) et tu ne sais pas quoi faire de ces reliques qui, avouons-le, constituent la parfaite panoplie de la vamp. Voici quelques idées d’associations pour révéler le potentiel des quatre vêtements phares des mamies.

Le tailleur

En tweed, sinon rien. Le tailleur est la pièce chic de la mamie qui le ressort pour n’importe quel évènement. Du coup, elle le possède dans toutes les couleurs possibles, avec un goût prononcé pour les tons pastels. Règle à ne pas déroger : jamais les deux pièces ensemble tu ne porteras. Alors tu choisis. C’est soit la jupe, soit la veste.

-Si tu choisis la jupe :
La jupe du tailleur est en règle générale une jupe crayon, c’est-à-dire moulante, taille haute et qui arrive à hauteur du genou. Tu peux la porter avec un t-shirt blanc basique rentré à l’intérieur que tu peux faire blouser un peu pour marquer la taille. Un gros collier coloré, une veste courte en jeans, et te voilà fin prête pour aller au bal avec Kévin !

-Si tu choisis la veste :
Tu peux la porter sur un t-shirt à message (« Drugs saved my life », « Like a Rolling Stone ») pour prouver que oui, malgré ta veste saumon, tu es une sacrée junkie ! Avec cela, enfile un jeans brut avec des escarpins, ou des bottines.

Le chemisier en dentelle

Qui a dit que le chemisier à froufrous était réservé aux après-midi tricot, ou aux gothiques ?
Très souvent orné de finitions raffinées et assemblé dans une matière noble, le chemisier de mémé est probablement LA perle de sa commode. Mais encore faut-il s’en montrer digne et le porter avec des pièces qui le mettent le valeur. Exit les imprimés et les coupes trop sophistiquées ! Le chemisier doit se suffire à lui-même et doit être la pièce maîtresse de ta tenue. Un pantalon carotte fera parfaitement l’affaire. Choisis le dans des tons neutres pour éviter le côté carnaval. Tu peux l’accessoiriser avec une ceinture et des bottines en cuir pour jouer à fond le côté romantique apporté par la dentelle. Pour les plus frileuses, un joli trench-coat non ceinturé, et le tour est joué !

La blouse fleurie

Souvent fabriquée en acrylique ou en nylon, la blouse à fleurs est la pièce iconique de la grand-mère. Mais elle est aussi la plus ringarde de son dressing. Avis aux demoiselles les plus téméraires : tu aimes les défis ? Te voilà servie !
Tu peux la porter avec une jolie ceinture fine en cuir pour créer un contraste de matières. Elle marquera ta taille et cassera la coupe « sac à patates » de la robe. Jette avec désinvolture un blouson en cuir sur tes épaules, et là, magie ! Fini la mémère à son caniche, tu es devenue en un clin d’oeil la plus grande thug que le ghetto n’ait jamais connu.
Si tu souhaites aiguiser ton look, tu peux opter pour des socquettes dans tes stilettos. Ne fais pas ces yeux ronds ! Ce type d’association incongrue fait désormais partie des moeurs des plus grandes prêtresses de la mode. A ton tour d’oser !

Le fichu

Popularisé par de célèbres actrices américaines dans les années 1960 (j’ai nommé Grace Kelly ou Audrey Hepburn), le fichu est glamourisé et est devenu un symbole d’élégance, et ce, en toute circonstance.
Prenons un exemple : tu viens de poser des bigoudis dans tes cheveux, tu es toujours en pyjama et, catastrophe ! Tu te rends compte que tu as oublié d’acheter du sopalin. Pas de panique ! Enfile un trench oversize pour dissimuler ton leggings Hello Kitty et drape ton fichu (ou un foulard) autour de ta tête pour cacher les bigoudis.
En vraie star qui se respecte, n’oublie pas les lunettes de soleil, oversize elles aussi. Faudrait pas que l’on te reconnaisse !
En un tour de main, tu as l’air d’une actrice tout droit sortie d’un film en noir et blanc. J’te raconte pas la tête qu’ils vont tirer au Francprix quand ils vont voir débarquer Audrey Hepburn. Succès assuré !

comment-porter-fringues-grand-mère-le-boudoir

À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *